Boîte de réception Aide
Comment mesurer les signes vitaux d'un chien ?

Apprendre à évaluer les signes vitaux d’un chien est une façon simple et efficace de lui venir en aide. Lorsqu’un chien dont vous avez la garde ne semble pas aller bien, vous pouvez vérifier ses signes vitaux afin de fournir des informations cruciales à un vétérinaire. En outre, en sachant comment contrôler et relever périodiquement les signes vitaux normaux, notamment la fréquence cardiaque du chien, vous aurez une référence de ce qui est « normal » pour cet animal en cas de blessure ou de maladie.

Les trois principaux signes vitaux que vous devez mesurer sont la fréquence cardiaque, la fréquence respiratoire et la température corporelle.

 

Mesurer la fréquence cardiaque d’un chien

Une fréquence cardiaque normale pour les chiens se situe entre 60 et 140 battements par minute.

Pour déterminer la fréquence cardiaque d’un chien :

  • Placez votre main sur sa poitrine
  • Comptez le nombre de pulsations que vous ressentez en 15 secondes
  • Multipliez par 4 pour obtenir le nombre de battements par minute

Si vous rencontrez des difficultés pour percevoir les battements de cœur au niveau de la poitrine, essayez de placer deux doigts au centre de la cuisse du chien, près de la jonction entre la patte et le corps. À cet endroit, vous devriez pouvoir sentir l’artère fémorale pulser au même rythme que le cœur.

 

Dog femoral artery ALL copy (1).png

Fréquence respiratoire d’un chien

Ensuite, vous devez déterminer la fréquence respiratoire du chien au repos (c'est-à-dire, pas juste après avoir joué avec lui). Un chien en bonne santé, selon la race, prend entre 12 et 24 respirations par minute.

Pour mesurer la fréquence respiratoire :

  • Comptez le nombre de fois où la poitrine se gonfle en 10 secondes
  • Multipliez par 6

Vous pouvez effectuer le compte en observant le chien ou en posant votre main sur ses côtes. Une respiration normale ne doit pas s’entendre ni nécessiter d’effort particulier. Bien entendu, si vous gardez un animal brachycéphale comme un carlin ou un bulldog anglais, on peut s’attendre à un petit ronflement de temps en temps.

 

Vérifier la température corporelle d’un chien

Le dernier signe vital à mesurer chez un animal est la température corporelle : une température normale est d’environ 38,1 degrés Celsius (100,5 degrés Fahrenheit) à 39,2 degrés Celsius (102,5 degrés Fahrenheit).

Comme vous pouvez vous en douter, la prise de température par voie rectale est la méthode la plus efficace pour connaître la valeur réelle. Il est recommandé de distraire le chien avec une friandise ou un jouet pendant que vous effectuez la mesure. Si vous (ou le chien) n’êtes pas à l’aise avec cette procédure, le second meilleur choix est un thermomètre auriculaire ou infrarouge « sans contact » spécialement conçu pour les animaux.

Garder une trace

Aussi importants que puissent être les signes vitaux d’un chien, connaître ses antécédents médicaux (y compris TOUS les médicaments prescrits actuellement) est tout aussi essentiel, sinon plus, pour le vétérinaire traitant. Le vétérinaire traitant d’un chien devrait disposer de ces informations, mais assurez-vous de les vérifier auprès du propriétaire.

Savoir mesurer les signes vitaux d’un chien est primordial pour gérer et contrôler l’état de santé d’un chien, et cela prend moins de cinq minutes. C’est une technique supplémentaire qui vous permettra de devenir un pet sitter encore plus compétent et plus fiable !

Merci à la Dr Rebecca Jackson pour ces recommandations.

La Dr Rebecca Jackson, DVM, est vétérinaire pour Petplan Pet Insurance et assure des remplacements dans les cliniques de la région de Philadelphie. Elle a également exercé à Tacoma, dans l’État de Washington, et à Richmond, en Virginie, où elle a servi en tant que vétérinaire civile au centre de traitement des animaux de Fort Lee.

Si vous êtes confronté à un problème de santé ou de sécurité dans le cadre d’un service Rover, nous sommes à votre disposition au +33 805 11 87 47. Veillez également à informer le propriétaire de l’animal et son vétérinaire habituel, afin de connaître les étapes à suivre.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Merci pour votre retour !